Dimanche 29 juin 2014 à 17h30 (Château de La Ballue)

In Disguise

Antonija Livingstone, Simone Augtherlony, Hahn Rowe

Création et interprétation : Antonija Livingstone & Simone Aughterlony

Conception : Simone Aughterlony

Musique : Hahn Rowe

Dramaturgie : Jorge León & Sasa Bozic

Costumes : Judith Steinmann

Direction technique : Ursula Degen

Production : Nicole Barras - Verein für allgemeines Wohl

Coproduction : Gessnerallee Zurich, HAU Hebbel am Ufer Berlin, Kunstlerhaus Mousonturm Frankfurt am Main, Theater Freiburg.

Avec le soutien de : Nationale Performance Netz (NPN), Ville de Zurich, Canton de Zurich - Fachstelle Kultur, Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture

 

40 min / 2014 [Première française]

Commande Extension sauvage, 2014. Carte blanche à Antonija Livingstone.

Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

In Disguise offre un corps kaléidoscopique à échanger. Des vestiges naturels d’un événement artificiel sont proposés. Accompagnés de haches, de bois, de violon, d’électronique et de corps bruts, Simone Aughterlony, Antonija Livingstone et Hahn Rowe exposent une enquête dans l’intime avec des matières vibrantes. Cette exposition de leur travail est une itération d’un processus destiné à la Gessnerallee de Zurich en 2015.

Antonija Livingstone est une artiste indépendante qui travaille depuis Montréal et Berlin, à la frontière entre danse et performance. Elle a grandi au sein d’une famille itinérante qui travaillait dans les exploitations aurifères du Grand Nord canadien.
En grande partie autodidacte, sa pratique de danseuse prend racine dans l’art chorégraphique et la performance. Depuis la création de sa première œuvre en solo, The Part (2004), elle a exploré la matérialité du langage et le potentiel de transformation du corps à travers un ensemble de gestes critiques, agiles, queer. Au cours des dix dernières années, elle a coécrit et coproduit une série de projets insolites, notamment Cat Calendar (2005) avec Antonia Baehr, - a situation for dancing en 4 épisodes (2006-2008) avec Heather Kravas, The 10012 (2012) avec Sarah Chase, Culture Administration & Trembling avec Jennifer Lacey (2009, 2014). Elle accompagne régulièrement le travail d’artistes émergent comme en témoigne sa participation à Insignificant Others: Learning to Look Sideways (2011-2012) avec An Kaler et Alexander Bacynski-Jenkins. En tant que performeuse, Antonija Livingstone a travaillé et tourné internationalement avec Benoît Lachambre, Vera Mantero, Nadia Lauro, Ezster Salamon et Meg Stuart, avec qui elle interprète actuellement Sketches – Notebook. Ses projets ont été soutenus et présentés entre autres par le : Conseil des Arts et des Lettres du Québec, Canada Council for the Arts, Centre Choréographique National de Franche-Comté à Belfort, Centre Choréographique National de Languedoc-Roussillon à Montpellier, Festival Antipodes Le Quartz à Brest, Festival d’Avignon, Théâtre de la Bastille à Paris, Agora de la Danse, Studio 303, Festival Théâtre des Amériques de Montréal, Impulstanz Vienna, Tanz Im August Berlin, Kaai Studios Brussels, Dance Theatre Workshop, The Kitchen New York.

 

Simone Aughterlony, née en Nouvelle-Zélande en 1977, vit et travaille comme chorégraphe à Zurich. Avant de s’installer en Europe, elle a étudié à la New Zealand School of Dance. En Europe, elle a rejoint Meg Stuart/Damaged Goods en tant qu’interprète en 2000 et a travaillé, entre autres, sur la production de Highway 101 et Alibi, deux pièces mondialement acclamées. Depuis 2003, elle produit ses propres spectacles. Ses premières pièces : Public Property, Performers on Trial et le groupe de travail Bare Back Lying ont fait le tour de l’Europe. En réponse à l’invitation du SPIELART Munich, Simone Aughterlony crée le duo Tonic, présenté dans le cadre de What’s Next? sur la recommandation de Tim Etchells. Avec le réalisateur Jorge Leòn, qui accompagnera la création d’une série de duos en tant que dramaturge, elle conçoit The serve une trilogie sur les services à domicile dont la première a lieu au Kunsten festival à Bruxelles en mai 2010. Émerge alors le désir d’aller vers des formats plus modestes qui se matérialise dans la pièce We need to talk (2011). En janvier 2013, Show and Tell, le premier de la série des duos est montré sur scène en collaboration avec le performeur Phil Hayes. En septembre 2013, le deuxième duo, After Life est une collaboration avec le performeur et DJ Nic Lloyd.

 

Hahn Rowe est un violoniste, guitariste, compositeur, ingénieur du son et producteur mondialement reconnu. Il s’investit dans de nombreux projets multidisciplinaires. En tant que musicien, il a collaboré avec Glenn Branca, Foetus, Swans, Ikue Mori, R.E.M., David Byrne et Moby. En tant qu’ingénieur du son, il a assuré la production d’enregistrements pour, entre autres, Bill Laswell, Antony and the Johnsons et Yoko Ono. Hahn Rowe a été récompensé par trois Bessie Awards et sa longue collaboration avec la chorégraphe Meg Stuart a donné naissance à huit pièces chorégraphiques. Il a aussi composé pour les chorégraphes Benoît Lachambre, Louise Lecavalier et John Jasperse.