Vendredi 26 juin 2015 à 19h (Combourg, Espace vert de la rue des champs / Accès

libre et gratuit)

Dimanche 28 juin 2015 à 15h (Château de La Ballue)

Roman photo

Boris Charmatz et Olga Dukhovnaya

Conception: Boris Charmatz


Adaptation : Olga Dukhovnaya, assistée de Wilson Le Personnic

Son: Jérémie Sananes 


Interprétation: un groupe d’enfants du nord de l’Ille-et-Vilaine

 

40 min / 2009

Roman photo est coproduit par le Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne et reçoit le soutien du Centre national de la danse (Danse en amateur et répertoire).

Cette pièce tire son origine du livre Merce Cunningham, un demi-siècle de danse – somme photographique qui retrace le parcours de ce monument de l’histoire de la danse. Boris Charmatz, directeur du Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, s’est emparé de ces photographies, les agençant comme un flip-book géant qui interroge les mécanismes de reproduction du geste. 
Danse en kit, photocopie animée, performance effrénée, Roman photo est interprété pour la première fois par des enfants du nord de l’Ille-et-Vilaine sous la houlette de la danseuse Olga Dukhovnaya.

Née en 1984 à Dnepropetrovsk (Ukraine), Olga Dukhovnaya vit à Angers. En 2006, après avoir obtenu son diplôme (P.A.R.T.S., Bruxelles), elle entame une collaboration avec l’architecte et vidéaste Konstantin Telepatov. La même année, avec le soutien de l’Agence de danse TSEKH, ils organisent Monkey Production, un projet unissant la danse, la vidéo et l’animation. En 2009, elle reçoit la bourse DanceWeb du festival ImpulsTanz/Vienne. Depuis 2010, elle participe aux créations de Boris Charmatz : Levée des conflits, enfant, Flip Book et collabore avec la chorégraphe Maud Le Pladec à partir de 2011. En 2012, elle obtient le troisième prix au concours Danse élargie (co-organisé par le Théâtre de la Ville-Paris et le Musée de la danse), avec Korowod, création inspirée d’une danse traditionnelle russe exécutée en groupe. Depuis 2008 Olga Dukhovnaya dirige régulièrement des cours sur le mouvement et la composition pour acteurs et danseurs non professionnels.

 

Danseur et chorégraphe, Boris Charmatz a signé une série de pièces qui ont fait date, d’Aatt enen tionon (1996) à enfant (Festival d’Avignon 2011, artiste associé). En parallèle, il poursuit ses activités d’interprète (avec Anne Teresa De Keersmaeker et Tino Sehgal) et d’improvisateur (avec Saul Williams, Archie Shepp et surtout Médéric Collignon). Il initie Bocal, école nomade et éphémère (Centre national de la danse, 2003-2004) et participe à l’élaboration d’un nouveau cursus en danse à l’Université des Arts de Berlin (2007). Directeur du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne depuis janvier 2009, Boris Charmatz propose de le transformer en un Musée de la danse d’un genre nouveau. Avec Isabelle Launay, il cosigne Entretenir/à propos d’une danse contemporaine (Centre national de la danse/ Les Presses du Réel/ 2003), avec Jérôme Bel Emails 2009-2010 (éd. Les Presses du réel, 2013), puis signe Je suis une école (éd. Les Prairies Ordinaires 2009).