Samedi 27 juin 2015 à 18h (Château de La Ballue)

Facing the Sculpture

Rémy Héritier

Conception & chorégraphie : Rémy Héritier

Interprétation : Nuno Bizarro, Rémy Héritier, Éric Yvelin

Musique : Éric Yvelin

Production : GBOD!

GBOD! / Rémy Héritier est soutenue par la DRAC Nord Pas-de-Calais au titre de l’aide à la compagnie. Création les 24, 25 et 26 septembre 2009 aux Bains : Connective (Bruxelles).

 

30 min / 2009

Facing the Sculpture est une performance à dispositif variable qui met en jeu sa perméabilité avec une autre œuvre d’art dans l’espace de la performance. Elle se présente comme une collection de séquences chorégraphiées dont l’enjeu est de donner à percevoir la durée, l’espace, la matérialité d’une danse ou de tout autre élément matériel, mental, historique ou intangible. Facing the Sculpture est une tentative de rassembler, en un point et un temps donnés, le maximum de pensées et d’actes liés à deux œuvres que rien ne semble rapprocher à première vue.

Rémy Héritier, né en 1977, est chorégraphe et danseur. Depuis 1999, il est interprète auprès de Laurent Chétouane, Philipp Gehmacher, Mathilde Monnier, Jennifer Lacey, Laurent Pichaud, Loïc Touzé… En 2003, il fonde sa propre compagnie GBOD! et a créé à ce jour plus d’une dizaine de pièces. Son approche de l’art chorégraphique s’apparente à une fouille archéologique à partir d’un contexte donné, de son histoire personnelle, de celle de ses collaborateurs. Il creuse ainsi l’épaisseur du passé pour parvenir au présent en déplaçant des notions liées à d’autres disciplines - intertextualité, land art, Tiers paysage - pour convoquer de nouvelles poétiques du geste. Parallèlement, Rémy Héritier développe des activités pédagogiques et de recherche. Entamée en 2013, sa collaboration avec l’artiste et écrivain Marcelline Delbecq donnera lieu en novembre 2015 à une nouvelle création intitulée Here, then.

 

Éric Yvelin, né en 1973, est compositeur. Après avoir joué dans un groupe de punk-rock dans les années 1990, il fait ses études aux Beaux-arts de Nantes de 1994 à 1999 où il poursuit ses recherches musicales et pratique également la peinture. Il développe depuis des projets musicaux personnels (What is past is prologue, Sonates, Conférence 20Hz 20 KHz, Concertos pour piano…) et compose depuis 2004 les musiques des pièces de Rémy Héritier (Arnold versus Pablo, Archives, domestiqué coyote, Atteindre la fin du western, Chevreuil, Facing the sculpture, Une étendue). Il a également travaillé avec Christophe Fiat, Loïc Touzé, Mickaël Phelippeau, Carole Perdereau…

  

Nuno Bizarro naît à Lisbonne en 1964, puis vit en Angola avant de revenir au Portugal pour terminer sa scolarité dans une école militaire. Dans les années 90, il rencontre Joâo Fiadero et Luciana Fina avec qui il fonde Re.al et Lab, un espace de création et de production pluridisciplinaire. Il est également interprète auprès de Vera Mantero, Francisco Camacho et Clara Andermatt. Il poursuit sa formation avec Dieter Heitkamp, Howard Sonenklar, Mark Tompkins, Lisa Nelson, Lance Gries, Simone Forti et Steve Paxton avec lesquels il pratique l'improvisation. Depuis 1999, il travaille entre autre avec Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Meg Stuart, Jennifer Lacey, Christine de Smedt, Mathilde Monnier, Rachid Ouramdane, Isabelle Schad, Anne Collod et Deborah Hay. Il chorégraphie revolver avec Isabelle Schad et crée Heroes avec Emmanuelle Huynh. Il est également praticien Feldenkrais. Avec Rémy Héritier il collabore à atteindre la fin du western (2007) et Here, then (création 2015).