Rendez-vous sauvages

Autour des spectacles, de nouveaux rendez-vous sauvages attendent le public tout au long du festival pour vivre et partager différentes appréhensions ludiques et sensibles de la danse et des paysages. En corps, en mots ou en images, de nouvelles façons d’être spectateur !

Samedi 24 juin 2017 à 16h (Combourg, Espace vert de la rue des Champs / accès libre)

Dansez dans l'herbe

Nathalie Salmon

Atelier ouvert à tous à partir de 7 ans

Durée: 1h30

Dimanche 25 juin 2017 à 16h (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

Dansez dans l'herbe

Nathalie Salmon

Atelier ouvert à tous à partir de 11 ans

Durée: 1h

Dimanche 25 juin 2017 à 16h (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

Dansez dans l'herbe enfants

Laëtitia Lanoë

Atelier ouvert aux enfants de 6 à 10 ans

Durée: 1h

 —

Venez foulez l'herbe tendre et partager des temps de danse, concoctés par Nathalie Salmon samedi à Combourg et dimanche au château de la Ballue et par Laëtitia Lanoë, spécialement pour les enfants, également le dimanche au château de la Ballue.

Samedi 24 juin 2017 à 19h (Combourg, Bar du festival, médiathèque Les Sources)

Dimanche 25 juin 2017 à 18h30 (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

Apéro-Dialogues

Ouvert à tous

Paroles parlées, paroles écrites, paroles bougées, paroles sauvages à échanger entre les spectateurs, les artistes, les bénévoles et l'équipe du festival.

Dimanche 25 juin 2017 à 10h30 (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

Spectateurs en extension

Jean-Noël Bruguière & Anthony Thibault

Pour les spectateurs de Mujer Española d’Olga Pericet la veille à Combourg. Ouvert à tous à partir de partir de 16 ans.

Durée: 2h30 / Sur réservation*

Autour du spectacle d’Olga Pericet vu la veille à Combourg, les spectateurs restituent leur expérience sensible du spectacle à l’artiste, en mots, en images et en corps. Spectateurs en extension, c'est un atelier pour comprendre et exprimer simplement et sans pré-requis le sens que le spectacle prend pour chacun et pour parler de ce qui nous touche intimement. À partir de paroles, de mouvements, de jeux, d’expression graphique et d’écritures, il s’agit de mobiliser les souvenirs, les sensations et d’échanger sur les émotions ressenties. Peu à peu se construit une mémoire et une perception à la fois individuelle et collective. Des avis, des questions émergent. A l’issue de l’atelier, l’artiste invité reçoit les échos suscités par sa création, sous forme d’une restitution réalisée par le groupe de spectateurs. Une rencontre qui laissera sans aucun doute de jolies traces.

Dimanche 25 juin 2017 à 10h30 (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

Transverse

Louis Hautefort

Ouvert à tous à partir de 12 ans

Durée: 2h / Sur réservation*

Basées sur une autre pratique de la lecture envisagée comme processus de fouille et de résonance, deux heures d'atelier d'écriture sont proposées le matin pour apprivoiser quelques gestes de sourcier lexical avant de rentrer l'après-midi dans un dialogue entre les disciplines. Réaliser une exploration ou une chronique sensible du festival, faire danser le verbe dans la traversée des langages.

* Réservations à partir du 6 juin

> Par téléphone: 02 99 54 38 33 (du lundi au vendredi, de 15h à 18h)

> Par mail: contact@figureproject.com

 

Nathalie Salmon est danseuse intervenante et formatrice au Triangle - Scène Conventionnée danse de Rennes


 

Laëtitia Lanoë est danseuse et chorégraphe. Elle est actuellement en résidence pour 3 ans avec le programme pédagogique d'Extension sauvage à Saint-Domineuc sur le territoire de le Bretagne romantique. Dans ce cadre, elle mene au printemps 2016 avec l’artiste plasticienne Junko Hikita un atelier avec les élèves de CM2 de l'école Sainte Jeanne d'Arc de Saint-Domineuc autour de la danse et de l’origami. Au printemps 2017, elle travaille avec le photographe Richard Louvet et une classe de CM1 de l’école Sainte Jeanne d’Arc, autour du mouvement chorégraphié, de l'image et de l’écriture sur le thème du haïku japonnais. Elle est également en residence à St Domineuc pour son propre travail de chorégraphe.

 

Jean-Noël Bruguière est artiste-pédagogue. Militant de l’Éducation Nouvelle, il prend la responsabilité des activités dramatiques aux CEMEA (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Éducation Active) puis développe et dirige le département Pratiques Culturelles au titre de la direction nationale des CEMEA. De 1985 à 2013, il devient parallèlement le directeur de l’association Centres de Jeunes et de Séjour du Festival d’Avignon, qui organise des séjours culturels éducatifs pour les jeunes et les adultes à l’occasion de chaque festival. En 2011, il crée avec Florence Chantriaux l’association Allons prendre l’art qui propose des formes innovantes de médiations artistiques et culturelles.

 

Anthony Thibault est metteur en scène et médiateur culturel. Après des études de dramaturgie et d'assistanat à la mise en scène à l'Université de Poitiers, il collabore en Belgique, avec Jacques Delcuvellerie et Claude Schmitz, et en France avec Sophie Lecarpentier, Yan Allegret et Louise Dudek. Depuis 2010, il travaille étroitement avec le Festival d'Automne à Paris en tant que médiateur culturel, pour les expositions d’art contemporain et pour le Parcours d’auteurs et Automne au Lycée. À partir de 2013, il est l'assistant de Stanislas Nordey pour : Par les villages de Peter Handke, Lucia di Lammermoor de Donizetti et Affabulazione de Pier Paolo Pasolini. En 2015, il participe à l'International Community Arts Academy (ICAA), groupe de réflexion sur la participation collective d'amateurs dans les opéras. La même année il crée la compagnie La Nuit te soupire, à Poitiers et avec celle-ci le label d'écriture contemporaine : Jeunes Textes en Liberté, avec l'autrice Penda Diouf. En 2017, il met en scène La loi de la gravité d'Olivier Sylvestre à La Loge à Paris et au Festival des Francophonies de Limoges.

 

Louis Hautefort est auteur, diplômé en dérives scientifiques et errances de la pensée. Il fonde en 2002 l'association Magma destinée à forer des passages entre les imaginaires continentaux. Il est ensuite souffleur de collectifs d'écritures et d'actions poétiques. Il publie Lisière (2011, éditions L'art dit), Réverbères (2012, interculturel francophonies), La tête en archipel (2016, Hop-Frog) et participe aux revues L'OS et Intranqu'illités. Il co-fonde en 2017, l'émission de création radiophonique Les Passagers. À partir de ses pratiques d'auteur, de ses enjeux politiques-poétiques et de ses processus moteurs, il anime depuis dix ans de nombreux ateliers et stages d'écriture.