Vendredi 27 juin 2014 à 18h (Combourg, Espace vert, rue des champs / Gratuit)

Samedi 28 juin 2014 à 21h, «SCREENWOOD», programme spécial nocturne

(Château de La Ballue)

Ciel

Volmir Cordeiro

Chorégraphie et interprétation: Volmir Cordeiro

Musique: Peixe de Doces Bárbaros (Caetano Veloso, Maria Bethânia, Gal Costa et Gilberto Gil)

Avec le soutien de : CNDC d’Angers - direction Emmanuelle Huynh

 

30 min / 2012

Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

Dans Ciel, le premier solo qu’il signe en tant qu’auteur, Volmir Cordeiro cherche à éprouver et mettre en lumière les ressentis de celles et ceux que la vie s’acharne à affaiblir, à faire dérailler voire disparaître. «J’ai choisi le titre Ciel parce que le ciel est un espace infini qui embrasse tout. Il ne privilégie rien, aucun moment, aucun être.»

 

À travers les mutations d’un corps hors du commun, Volmir Cordeiro questionne l’exposition des minorités pauvres et marginales : «Comme si plusieurs corps tombaient du plafond, du ciel, et qu’à chaque chute, je tente de sculpter un nouvel imaginaire». Ciel est composé d’une multitude de personnages : vagabonds, travestis, fêtards, mendiants, paysans, Indiens, rebelles, prostituées... Des apparences inquiétantes, des physiques honteux et embarrassants, des hommes sans nom, des corps misérables et ignorés par l’Histoire dont Volmir Cordeiro danse la vivacité et l’allégresse. «J’ai un autre en moi que je n’ignore pas. Je m’approprie cet autre corps, physiquement étrange, et je reconnais une parenté inquiétante qui me lie à cet autre».

Volmir Cordeiro, né au Brésil en 1987, a d’abord étudié le théâtre pour ensuite collaborer avec les chorégraphes Alejandro Ahmed, Cristina Moura et Lia Rodrigues. Il intègre la formation «Essais» en 2011 au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers – Direction Emmanuelle Huynh et écrit actuellement à l’université Paris 8 une thèse (boursier CAPES / BR) sur les figures de la marginalité dans la danse contemporaine. Dans son premier solo, Ciel (2012), Volmir Cordeiro a cherché à éprouver dans une adresse directe au public les solitudes de celles et ceux que la vie a condamné à affaiblir, disparaître, dérailler. Il a récemment intégré le projet Rétrospective de Xavier Le Roy à Salvador de Bahia, Rio de Janeiro et Paris, et est interprète de la prochaine création d’Emmanuelle Huynh.